Jour 26 : Persépolis

Jour 26 : Persépolis

Cela fait plus d’un an qu’on bosse sur ce concept de grand voyage Aventure FRANCE PERSE pour permettre à des motard(e)s de venir jusqu’à Persépolis avec leurs propres motos. Et aujourd’hui justement, ils vont rejoindre la ville de Persépolis, vieille de 2500 ans.

C’est par une petite route secondaire à travers la montagne que nous partageons ces 244 derniers kilomètres. En route vers notre Graal, afin de se retrouver aux pieds de la cité antique dans une émotion palpable et commune ! Ce FRANCE PERSE 2019 n’était pas un séjour de vacances mais un raid aventure avec son lot de difficultés, de challenges, de rencontres, de témoignages poignants, de pilotages passionnants et de partages d’amitiés.

 

 

Nous avons organisé une autorisation spéciale pour amener nos motos sur le parvis historique aux pieds de la célèbre porte de la cité de Persepolis. C’est avec une sorte de liesse de groupe que nous partageons ces quelques minutes privilégiées, où nous remercions la police locale, le responsable du site et nos guides Iraniens qui ont été fantastiques. Embrassades, photos, échanges de regards complices et quelques larmes discrètes.

 

 

Nous pensons fort à notre ami Beñat et à tous ces moments forts qui ont enrichi ou bouleversé notre belle aventure. Le FRANCE PERSE sera optimisé, affiné et renouvelé en Mai 2020. C’était un concept innovant, multi-marques, multi-modèles et vers une destination prestigieuse, qui ne demande qu’à être partagée à nouveau.

 

 

Merci au staff T3 qui a été à la hauteur du challenge, merci à nos guides locaux et un grand BRAVO à nos participants, hommes et femmes, qui ont formé un groupe vraiment solide, jovial et solidaire dans l’épreuve. Nos bécanes ont été au top, nos rétines sont chargées en couleurs, et on aspire toutes et tous à la même chose : repartir !

 

 

 

1 Comment
  • Alain PETIT
    Posted at 17:02h, 23 octobre Répondre

    Beau blog, bien belles images pour une belle balade bien racontée. Nos routes se sont croisées en Turquie, d’abord à Konya, nous avons vu passer un groupe de motos devant notre hôtel, puis à Uschisar en Cappadoce, nous avons quitté la région en même temps qu’un de vos groupes.

Post A Comment