12 juin : etape vers la folie blanche

12 juin : etape vers la folie blanche

Se réveiller au milieu de nulle part avec les arpions réchauffés par le plus grand barbecue du Monde, ca, c’est pas mal comme expérience… Le groupe des Foggs se lève avec le soleil notre patron, la nuit était parfaite, temperature nickel, petite brise , all ok… a part un berger local avec sa pétrolette en échapement quasi libre qui hier jusqu’a minuit et ce matin a partir de 5h00 a fait quelques aller retour inutiles pour nous faire savoir que lui aussi avait une moto. Le temps qu’on prépare le goudron et les plumes il avait disparu. Dommage.

Nous reprenons notre rythme des gens du voyage plein sud sur une large route au goudron vérolé, ou certains chauffards Turkmen se plaisent a pousser leurs berline dans le rouge et plus vite que le vent. Ca peut etre effrayant quelques fois quand on roule tranquillement a 100 km/h sur une route goudronnée pleine de bosses et qu’un malade mental déboule devant vous a fond avec une voiture capable de décoller ou dévier des que leur dieu cligne des yeux..

Au bout de cette longue route pleine de challenge nous arrivons a Ashgabat la capitale Turkment ou tout est blanc. Les batiments officiels sont recouverts de marbre blanc italien, les autres batiments eux ont du marbre blanc turc. Les voitures sont blanches. C’est obligatoire. Et si elle ne sont pas propre, c’est dans les 50 dollars d’amende dans les dents. Qui elles aussi doivent etre blanches, le president dictateur au pouvoir est un ancien dentiste, qui forcent ces concitoyens a broyer du noir sous sa coupe.

Cette ville est folle ! Les Turcs y construisent tous les immeubles d’habitation et de commerce, et ce sont les français Bouygues et Vinci qui y construisent tous les bâtiments officiels a coups de milliards. Et pourtant le gouvernement français y a fermées son consulat.  Difficile de tout comprendre.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Tags:
No Comments

Post A Comment