09 Mai : étape d’anthologie vers Rangwu lake

09 Mai : étape d’anthologie vers Rangwu lake

Il est des journées dans la vie d’un motard qui comptent plus que les autres, des références dans l’esprit et le corps qui nous rappellent à jamais à quel point on aime la moto ! Aujourd’hui est l’une de ces étapes de légendes dans les voyages T3…

Sachant que 440 km nous attendent aujourd’hui on est prêts à partir à 8h30, pleins faits. Mais on n’avait pas prévu la neige rarement présente ici à cette période de l’année. On va pouvoir tester nos équipements, gants, doublures… et surtout nos pneus Anakee Adventure Michelin.

On part sur des œufs (en neige bien sûr) en maîtrisant nos angles dans les virages et nos dosages d’accélération. On s’est mis en mode “rain” sur les motos. Tous emmitouflés et concentrés, on commence à descendre un peu 4 ou 500 m de dénivelé en se disant que la température va remonter. Perdu ! C’est la route qui remonte, on attaque le premier de nos 3 cols de la journée au dessus du Mont Blanc. On se caille ! On est fébrile sur cette chaussée glissante. Mais les Foggs jubilent tous en roulant pour la première fois de leur vie au-dessus de 4.810 m d’altitude. On plane au-dessus des cimes enneigées du Mont Blanc. Et nos bécanes nous amènent même jusqu’à 5.097 m pour le premier col. Sous la neige et nos battements de nos cœurs qui pulsent nos globules rouges à tout va. C’est le pied total ! Ceux qui participent au raid YETI  (www.yeti.T3.fr) l’été prochain dans l’Himalaya pourront vivre cette sensation incroyable, avec une bien meilleure météo en plein mois de juillet.

La descente nous transforme en funambules qui serrent leurs fesses au maximum et les freins au minimum. Tout dans le frein moteur. On se refait une partie de rigolade au premier checkpoint Tibétain de la police chinoise. Formalités et restrictions de liberté brimante mais on en rigole avec un rien. On attaque le deuxième col au-dessus du Mont Blanc, sur une longue pente douce interminable et sous la neige. On double des sportifs de haut niveau en VTT ou pire, en train de courir avec d’énormes sacs à dos… A des hauteurs de dingues qui frôlent les 5.000m. Ils sont fous ! Et forts …

A partir de midi, la météo s’améliore, nous zigzaguons avec bonheur quelques heures mais la dernière heure est coriace. Le dernier col col est à 4.900 m et la neige tombe fort. On doit utiliser l’index gauche comme balai d’essai glace toutes les 10 à 15 secondes pour enlever la neige sur nos visières. La route est mauvaise, on aurait presque envie de gémir, de râler, d’abdiquer… Les motos locales s’arrêtent sur le bord de la route, nous on applique le slogan du T-shirt que nous a offert le Carcassonnais Christophe à Bangkok : “Ta gueule et roule”. On finit en claquant du bec sous la neige fondue, par une longue descente vers le lac de Rangwu. Je dépose Maeva à l’hôtel et repart avec ma moto Bob pour aller à la rencontre des derniers et les encourager. A un peu plus de 20 km je retrouve le trio Steph, Sandra et Charles, qui avancent avec le sourire gelé. Je leur montre la voie des derniers bornes jusqu’à la chaleur de l’hôtel. Les Foggs ont vécu une journée de titans, dans des conditions qui feraient pleurer un esquimau. Je m’étais préparé à me faire engueuler mais en arrivant Fabrice me prend dans les bras avec du givre sur les sourcils ; “C’était fabuleux ! Merci !..” Didier est tout sourire : “c’est ma plus belle journée à moto de toute ma vie !…” Ils sont tous ravis. Quand à Charles, en descendant de sa moto il me fait pleurer de rire : “et dis donc fieu, des conneries en moto, j’en ai fait pas mal dans ma vie, mais alors des comme ça… Ça je dois dire, j’avais jamais fait . Je suis quand même un peu fatigué, mais quel pied  !…“

EMB

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Tags:
1 Comment
  • EMB
    Posted at 02:44h, 19 mai Répondre

    Test

Post A Comment