Catégories
La reco du Froggy 2021

La chasse aux picots !

Reco FROGGY TOUR – jour 11

Contourner le lac Leman et le territoire suisse pour cause de covid n’est pas une gageure.

On passe saluer nos amis de la concession Honda d’Annemasse puis on met le cap sur le col de la Faucille pour tenter de décimer les derniers picots de nos Wild.

Dans le Mont Jura, on goutte peut être une dernière fois au plaisir de la neige en franchissant la station des Rousses, ou on découvre une situation ubuesque : a gauche la station française a l’arrêt, a droite la station suisse au taquet avec les télésièges en service.

Mais sur tous les accès de frontières, des gendarmes mobiles empêchent les français d’aller skier en suisse… On marche sur la tête !

On passe la ville fromagère de Morbier et on rentre dans le Doubs.

Je découvre alors un territoire fabuleux, une merveille de notre hexagone. Le Doubs est vraiment fabuleux.

Nous rencontrons le maire de
Labergement-Sainte-Marie pour préparer une surprise le 19 Mai et notre pique nique quotidien se passe sur place au bord du Doubs.

Nous testons certaines pistes locales jusqu’a ce qu’on tombe sur la mauvaise…

Forts de notre enthousiasme de gamins au guidon de nos percherons, on se prend pour des gazelles.

On tente une montée audacieuse, puis une piste de plateau forestier majestueuse pour finir en cul de sac rocailleux.

Un chasseur local sort des bois essoufflé : « Quand j’ai entendu vos motos passer, j’ai couru pour vous prévenir que c’était une impasse, nais je suis arrive trop tard je crois… »

On éclate tous de rire ! Marcel a déjà franchi le bourbier après 1 mise au tapis.

Il a voulu rejoindre notre groupe de frapadingues, le voici baptisé.

Il nous reste plus qu’a faire demi tour pour les 4 daltons que nous sommes, avec une tenue qui commence a faire far west…

Une fois extirpés de ce piège on se fait tous un « check » du devoir accompli, cette piste la, c’est pas la bonne.

Heureusement il y en a d’autres, que Arnaud viendra vérifier d’ici fin Mars…

Pour se réconforter, on s’offre les gorges du Doubs sur quelques kilomètres, avec la visite d’une grotte-chapelle, avant de filer sur Morteau puis le cirque de Notre Dame de la Consolation.

Mais le meilleur de la journée reste cette vallée du Dessoubre que nous enfilons en ronronnant de plaisir. Une de ces route à motos qui rend un motard heureux.

Tel le pendule d’un métronome on enquille les virages en tenant un rythme suffisant pour bien travailler nos trajectoires.

Sans toucher aux freins, on fend l’air pur de nos sourires aiguisés en admirant l’eau translucide de cette rivière tourmentée. Cette vallée est un berceau de l’horlogerie

Mr Patate a toujours la frite, on a trouve un petit hôtel familial « porte bonheur « sur la place des Armes aux pieds de la Citadelle, et on a bien rigolé avec les policiers locaux en charge de sécuriser la place pour accueillir le cortège du ministre Gerald Darmanin vers 19h00.

Quant a Christophe qui devait récupérer sa Honda CRF1100 a Annemasse Vendredi, au départ de Tours 5 jours plus tôt, le transporteur DB l’a finalement expédiée a Poitiers ! Christophe a du partir en train de Paris ce matin en catastrophe, récupérer sa bécane au dépôt de DB et faire 710 km d’une traite de Poitiers a Belfort…avec une arrivée juste avant 20h00. Nous étions les Daltons depuis ce matin, nous voici désormais le Club des 5.