Portrait de Fabrice

Portrait de Fabrice

Portrait : Fabrice DUCOMTE

“le Schtroumph farceur”

Je suis issu d’une famille de pâtissiers et j’ai vite pris cette voie dès 16 ans. J’ai fais des stages dans toute la France, Val d’Isère, Corse etc pour me perfectionner avant de faire l’école FERRANDI à Paris. A 28 ans j’ai rencontré  Catherine et ensemble à 29 ans on a acheté notre première boulangerie patisserie à Anthony. On a trimé très dur pendant 10 ans et on a eu 3 garçons. Un qui fait une école d’ingénieur, l’autre une école de commerce et le troisième une école de mécanique de précision. Je me lève entre 3 et 4 heures du matin chaque jour pour toujours être avec mon équipe. J’ai formé des chefs pour mieux développer et on a une bonne notoriété sur la formation des bac pro, CAP et BTM.

J’ai de la chance, il ne me manque rien dans ma vie, surtout d’immatériel. J’aime la moto accessoirement, surtout pour voyager car je suis curieux de découvrir d’autres vies, de sortir de ma zone de confort, explorer des petits marchés locaux, les signatures olfactives des pays, les parfums identitaires des cuisines, des climats, des paysages… J’adore découvrir des fruits originaux pour essayer d’en faire de nouveaux desserts.

Le Long Way Home c’est une première pour moi, je ne ne me suis jamais arrêté aussi longtemps depuis que je travaille, depuis 40 ans. En général tu construis ta vie matérielle et plus tard tu lèves la tête … C’est ce que je fais aujourd’hui ici. Ce n’est que récemment qu’on s’est mis à voyager en moto avec Catherine grâce au concept T3 : l’Iran en 2017, l’Australie en 2018. Nos premiers voyages à moto.

Personnellement je suis aimanté par le Tibet qui sonne comme un horizon obligatoire dans ma vie des mes premières lectures de Tintin, autres récits et reportages TV. Et y aller avec ma propre moto c’est juste un rêve de gosse incroyable !..  Quand je vais rentrer à la maison j’aurai sûrement besoin d’un petit sas de décompression d’une semaine avant de me remettre dans le bain. Je pense que ce voyage va me changer, il me donnera sûrement envie de bosser encore plus pour pouvoir me payer d’autres voyages au long cours pour une vie de nomades avec Catherine et mes potes motards. Car quand on a commence à goûter à cette façon itinérante de vivre, ça devient difficile de s’en passer..

Tags:
3 Comments
  • Fliti
    Posted at 21:11h, 02 mai Répondre

    Au top mon cousin, mon idole 😘

  • Angèle COOLEN
    Posted at 07:55h, 05 mai Répondre

    Tout est dit, et bien dit; Bravo

  • JolyAdventure
    Posted at 23:02h, 07 mai Répondre

    Fier de t’avoir croiser auDundee 2018.😜Amitiés Alain JolyAdventure

Post A Comment